La déception

Je suis quelqu’un de très optimiste, du moins j’essaie toujours de l’être. Je me dis que rien n’est jamais perdu, qu’il ne faut pas abandonner. Je garde espoir, toujours. Même quand j’ai plus trop de raison d’y croire, même quand je le ressens au fond de moi. Je me dis toujours qu’il ne faut pas que je sois négative, que ça ne me mènera à rien, que je dois continuer d’espérer. Et parfois, je finis par le regretter…

Je suis tout à fait consciente que plus tu attends de chose, plus tu as de chance d’être déçu. En ce qui concernent les notes d’exam, j’essaie toujours de penser que je vais avoir une mauvaise note, histoire de pas être déçu quoi qu’il arrive. Mais on ne peut pas se mentir à soi même. J’ai beau crier haut et fort que j’ai raté mon exam, que je vais avoir 5, je n’arrive pas vraiment à me convaincre. Parce que tout au fond de moi, je pense avoir réussi ou du moins je suis certaine de ne pas avoir 5. Et évidemment, parfois j’ai tort, et la déception est inévitable. Mais je m’en remets toujours, parce que je sais que c’est uniquement de ma faute et que j’aurai l’occasion de faire mieux la prochaine fois.

Les déceptions qui me font réellement mal sont celles qui ne proviennent pas de moi mais des autres et plus particulièrement des personnes que j’aime. Des personnes que j’estime. Des personnes à qui je faisais confiance. Même si, je savais parfaitement qu’elles ne l’ont pas toujours mérité. Parce que je suis comme ça. J’aime penser que les gens sont bons, qu’ils font parfois des erreurs, mais qu’ils sont profondément bons. Et si je ne leur donne pas une seconde chance, alors ils ne pourront pas me le prouver.

Mais encore une fois, parfois j’ai tort. Les gens ne sont pas tous profondément bons. Parfois ils font des erreurs et continuent d’en faire encore et encore. Parfois ils en n’ont même pas  conscience, ils ne réalisent pas, ils ne comprennent pas.

Et ça m’énerve, ça m’énerve tellement que ça me blesse. Parce qu’au final, je me dis que c’est moi qui ai été bête, c’est moi qui ai donné ma confiance, c’est moi qui ai cru en eux. Et c’est moi qui en souffre.

Aujourd’hui je me dis que la prochaine fois, je serais plus intelligente, je ne me ferais pas avoir. Mais je sais que demain, je ferais exactement la même chose. J’y croirai encore. J’y croirai toujours. Et peut-être que ça prendra des années, mais un jour ça finira par payer.

Mon conseil du jour est le suivant. Ne vous sentez pas bête ou idiot parce que vous y avait cru, parce que vous a gardé espoir. Vous n’êtes pas bêtes, idiots ou naïf, vous avez simplement un cœur pur. Un cœur qui voit, et qui croit en la bonté, en la sincérité, en l’amour de ceux qui vont entourent. Et c’est tout à votre honneur.

Avec amour,

Invidia.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s